samedi 6 mai 2017

FRANCOIS CHENG - DE L'AME

RESUME :
« Lorsque j’ai reçu votre première lettre, chère amie, je vous ai répondu immédiatement. 
Avoir de vos nouvelles plus de trente ans après m’a procuré une telle émotion que ma réaction ne pouvait être qu’un cri instantané. 
Votre deuxième lettre, que j’ai sous les yeux, je l’ai gardée longtemps avec moi, c’est seulement aujourd’hui que je tente de vous donner une réponse. 
La raison de ce retard, vous l’avez sans doute devinée, puisque votre missive contient une singulière requête : “ Parlez-moi de l’âme ”… Votre phrase : “Sur le tard, je me découvre une âme ”, je crois l’avoir dite à maintes reprises moi-même. 
Mais je l’avais aussitôt étouffée en moi, de peur de paraître ridicule.
Tout au plus, dans quelques-uns de mes textes et poèmes, j’avais osé user de ce vocable désuet, ce qui sûrement vous a autorisée à m’interpeller. Sous votre injonction, je comprends que le temps m’est venu de relever le défi… »

MON AVIS :
Une belle couverture amenant à la réflexion sert ce bel essai philosophique sur l'Ame.
Ainsi l'auteur, suite à une lettre reçue d'une connaissance qui l'interroge sur : qu'est ce que l'âme, va au travers de sept lettres, donner son avis, son expérience, établir des hypothèses afin d'amener à la réflexion sur soi-même, notre position et notre rôle dans la société, ainsi que nos relations à autrui et avec nous-mêmes.
C'est un livre dense en contenu, alliant poésie et philosophie, qui fait du bien à l'âme, et est remplit de sagesse.
Une belle lecture, à lire avec douceur, afin de bien assimiler son contenu.

MA NOTE : 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire